Carnet de Voyage: Le Laos

Tad Sae Laos

Une vidéo qui résume notre séjour au Laos

Donne nous ton avis et partage autour de toi si la vidéo t’a plu !

N’hésite pas à lire notre histoire ici.


09.11.2017 – Envol pour le Laos, Luang Prabang


Aujourd’hui, 9 novembre, on s’envole pour le Laos. On est toujours aussi excités quand on change de destination.
On ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre mais on a hâte d’arriver !

En effet, c’est un point important du voyage.
On ne parle pas souvent de cela, mais en tant que voyageurs, il est vrai qu’au bout d’un certain temps on ressent nettement le besoin de changer de destination et de décor.
Cela peut paraître capricieux, parce qu’on on est amenés à voir des cultures, des lieux, des paysages différents, mais comme partout on s’habitue.
Et on a toujours en tête la prochaine expérience, le prochain pays.

Dans un voyage prendre ses marques n’est pas un bon point, du moins il ne rime pas avec découverte.
On a tendance à vite se laisser aller et se prélasser.
Exactement ce qu’on ne veut pas, on a trop de choses à voir, pour se permettre de ne rien faire.
Certes, il est nécessaire de prendre son temps, mais on a une faculté à vite devenir feignant si on est pas en mouvement!
Et pour nous c’est hors de question !

Donc oui en voyage on peut aussi être lassés, et les paysages, aussi somptueux soient-ils, vous donnent envie de changer, de bouger!

On brise peut être les rêves de certains… Mais c’est comme ça.

L’Homme est trop gaté, l’Homme est un être blasé.

« le sublime lasse, le beau trompe… »
Alphonse. D.L

Nous arrivons donc à Luang Prabang, notre guestthouse se trouve en plein centre, avec aux alentours tous les points intéressants de cette petite merveille.

En effet, Luang Prabang est une ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, et on sait pourquoi.
On pourrait passer des mois à vivre sur les rives du Mékong.

Luang Prabang Mekong

On commence donc notre visite de la ville, de nuit, en longeant le fleuve Nam Khan qui va se jeter dans le Mékong.
On trouve un petit restaurant qui fait des barbecues coréens pour 4 euros à deux, on va donc diner ici pour programmer la journée de demain.

On y dinera tous les soirs.


10.11.2017 – Visiter Luang Prabang, de long en large.


On part prendre un petit-déjeuner/brunch dans un restaurant, Utopia, qui offre une ambiance « wild », vraiment superbe, avec une vue dominante sur le Nam Khan, un peu sec à cette période.
Une ambiance bohème se dégage d’ici, on y passerait bien la journée, mais on est pas la pour ça !
En avant la visite !

Visiter Luang Prabang

Nous décidons donc de partir voir le Phou Si Mountain, point culminant de la ville. On monte donc la petite colline sur laquelle se trouve des lieux de cultes, on se perd facilement au travers des temples, et des sculptures de bouddhas qui ornent la montagne.

Au sommet la vue est top, mais à l’approche du coucher de soleil la terrasse se remplie, et le lieu pourtant paisible et agréable, n’est plus respecté à sa juste valeur.

Nous décidons donc de redescendre dans la rue où se trouve le Night Market.

Nous décidons de partir en repérage sur le marché pour le soir venu, mais contrairement à la Thaïlande, les stands de nourritures ne courent pas les rues… Ici c’est des souvenirs, en veux tu, en voilà.
Tant pis ce ne sera pas pour nous, même si on a failli craquer pour des bols en noix de coco avec des petites mosaïques dedans.
Mais l’avantage d’un « tourdumondiste » c’est qu’il n’a ni la place, ni l’argent. 😜

Night Market Luang Prabang

On longe donc la rue principale de Luang Prabang, ornée de bars et restaurants, tous plus tendances les uns que les autres, et là on trouve une petite boulangerie Française !

« Ô désespoir » 

Baguettes, fromages, jambons, vin, charcuteries, croissants, pains au chocolat…

Oups on a vraiment pas les sous pour se faire plaisir, ce sera une chocolatine, pour le goûter.
Mon dieu que c’est bon !!!!

Le fromage nous fait de l’oeil depuis son frigo, on hésite, longuement, pour pourquoi pas les sandwichs du lendemain… mais c’est vraiment hors budget…

Tant pis, on aura déjà eu un pur beurre.

On marche jusqu’à la plaque de l’UNESCO, positionnée dans un parc, ou des lanternes habillent gracieusement les arbres.
Derrière ce petit décor, il y a le Mékong qui s’étire dans le paysage.
Waouh, le paysage est splendide.

Luang Prabang UNESCO

On décide donc de se poser pour regarder passivement cette vue.

Notre tour se termine en longeant le Mékong jusqu’à notre hôtel, avant d’aller diner à « The Brother House », barbecue coréen.


11.11.2017 – Tad Sae Waterfall


Ce matin première heure, on loue un scooter à notre hôtel.
On devient des pilotes en Asie du Sud-Est, avec toujours beaucoup de prudence.

Mais ici on conduit à droite comme en France, c’est quand même plus facile !
Enfin c’est ce qu’on pensait avant de voir l’état des routes.
Parce que du coup, on conduit ni à droite ni à gauche, mais plutôt là où on peut ! 😂

On part donc en direction des Waterfalls (chutes d’eaux), celles qui font la réputation de Luang Prabang.
La plus connue est Kuang Si, si touristique que nous avons préféré partir à Tad Sae: plus proche, plus nature, un peu moins impressionnantes …mais toute aussi turquoise, voyez par vous même ci-dessous !

On arrive donc sur un petit parking où l’on va laisser notre scooter pour la journée.

On embarque dans une de leurs petites pirogues, qui va nous déposer à l’entrée du parc.
Après une petite balade, nous voila à bon port, accueillis par des éléphants.

On ne montera pas dessus, ils sont tellement plus beaux d’en bas: insoumis et indomptables.

Elephant Tad Sae

On attaque donc la petite marche pour arriver aux piscines naturelles.
Il faut savoir que le premier bassin est turquoise, mais ressemble plus à une piscine municipale qu’à une piscine naturelle.

Il faut monter pour être plus tranquille.
On traverse une petite jungle, l’humidité du lieu fait qu’il y a beaucoup d’insectes, principalement des araignées, donc le petit trek n’est pas de tout repos pour Mathilde.
Ca parait long et loin , pourtant on ne mettra pas plus de 35 minutes pour arriver, là où nous allons passer la journée, tous les deux, en amoureux.

En effet, on se retrouve sur la deuxième cascade, le bassin est grand, et vide !

Là on se pose, on enfile nos maillots et on patauge ! L’eau est fraiche, mais une fois dedans, sa couleur, et le cadre paradisiaque donnent juste envie de ne jamais partir.

Tad Sae Waterfall

On va jouer un bon moment dans notre petit bassin, avant de reprendre la direction de l’hôtel.
Super journée, on aura même un peu bronzé.

On refait donc le même trajet en sens inverse, tristes de quitter cet havre de paix naturel.. Mais en un an de voyage, on va en croiser d’autres, c’est sur !

Boat to Tad Sae

On ne regrette absolument pas notre choix de Tad Sae, on a pu profiter du lieu pleinement.


12.11.2017 – « Mathou…Il est où le scooter…? » 


Aujourd’hui check out, on part direction Vang Vieng.
Mais avant ça on doit rendre le scooter.

On ramène donc les clés en se réveillant, la tête dans le c**.
La dame de l’hôtel nous rend donc nos passeports en échange des clés, on s’assoit face au parking pour petit déjeuner..
Et là, Arthur percute: « Il est ou le scooter ? »
On cherche, discrètement pour pas se faire remarquer.
Il a disparu… on déjeune rapidement, on remarque qu’elle le cherche aussi .. Oui oui oui !
On se l’est fait voler pendant la nuit. 😂

Vite vite vite, on monte dans le bus.

Et là, grand moment, on était verts.

Le conducteur adopte une conduite pour la moins dangereuse, affreux !
On peut le dire, il ne savait absolument pas conduire, donc en plus des routes complètement fracassées, on a bien cru que son bus allait y passer, et nous avec…
Terrible trajet.

Mais nous arrivons à Vang Vieng avec 2h d’avance ! Merci Monsieur, mais ce n’était pas nécessaire !
Quoi qu’il en soit nous sommes la, c’est le principal.

En se rendant à notre guesthouse, on a vite compris qu’on aurait peut-être jamais du venir ici.
Les rues sont bondées d’étrangers complètement ivres, les bars affichent Whisky gratuit, et d’autres présentent de jolies pancartes avec des dessins de « champignons » complètement atomisés.

Tout ce qu’on adore quoi… 😜

On décide donc de dîner rapidos, et de se prendre une bière pour se détendre et organiser un petit peu la suite du voyage.

Vang Vieng


13.11.2017 – 14.11.17 – Vang Vieng, MAYDAY ! MAYDAY !


Il y a erreur… on n’avait pas prévu ca.

On voulait juste venir voir le Blue Lagoon.
Sur les jolies photos du Web, on dirait un bassin naturel avec une balançoire au milieu.

FAUX

En fait c’est un lieu aménagé, avec toboggans, bars, jeux…
Filles, garçons, drogues et alcools ne font pas bons ménages.

On va rentrer à la guesthouse, on sera mieux là bas, on va booker un bus pour partir rapidement de cette ville un peu trop « trop » pour nous.


15.11.17 – 17.11.17 – Vientiane


On va passer deux journées dans cette grande ville avant de repartir.
On en profitera pour faire les vidéos et les articles, qu’on publiera dès qu’on retrouvera une bonne connexion internet.

En attendant on s’octroie une pause de farniente dans la piscine d’un hôtel.

Une journée de détente avant de partir pour un Vietnam sportif.

Le Laos, n’aura pas été notre destination favorite, on trouve qu’il n y a pas grand chose à faire, malgré de beaux paysages mais trop similaires à ceux de la Thaïlande pour être ébahis.

On a vraiment beaucoup aimé Luang Prabang, cette ville a un charme fou.
Mais à part ça on a pas vu de paysages fascinants.
Pas de plats locaux, ou de culture à proprement parler, on y a trouvé aucune singularité.

Il est inspiré de ses pays frontaliers, mais n’a pas de particularité qui lui sont phare, ou représentative de la culture et du patrimoine culturel du pays, mis à part son patrimoine français, visible principalement dans les commerces, et sur quelques panneaux…

On s’est clairement ennuyés…

Peut être on a pas sur trouver les meilleures choses à faire, mais en relisant le Lonely Planet pour voir ce qu’on avait raté, on avoue n’avoir rien trouvé de très excitant.

☀ ☀ ☀

On verra bien comment est le Vietnam ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.