Blog Voyage ? Le Fil Rouge

Fil rouge de notre voyage

Nous voulions aborder avec vous un sujet qui nous tient à coeur dans la préparation de notre voyage, et qui est en fait la majuscule de celui ci.
Pourquoi nous, petits étudiants dans une école de commerce, avons nous pris la décision de partir à l’autre bout du monde ?

Il est vrai que beaucoup pensent que ce sont de belles et longues vacances de “farniente”. Mais il faut savoir que le travail en amont et ce qu’on compte faire une fois sur place est loin d’être facile. Il faut comme pour tout, énormément de volonté, beaucoup de sacrifices aussi, et sans prétention, une certaine maturité.

On aura l’occasion de rentrer dans les détails lors de prochains articles, notamment sur les préjugés auxquels on a dû faire face, ou encore l’aspect financier qui n’est jamais une partie de plaisir…

Un Tour du Monde pourquoi ?

Pourquoi une telle décision ? Qu’est ce qui nous a pris ?

Comme vous avez peut être pu le lire sur la mini bio, nous sommes deux étudiants en quête d’aventures. Issus de milieux plutôt privilégiés, et conscients de cette chance, nous n’avons cependant jamais eu l’occasion d’être confrontés à d’autres cultures, d’autres horizons, d’autres vies simplement.
Et en réalisant ce projet c’est exactement ce que l’on recherche, se mettre au défi, réaliser l’un de nos rêves les plus fous, parce que même si pour certains cela semble très facile, sachez que faire un tel périple comme premier voyage en backpack demande du courage.

Pour la petite histoire sentimentale, cela fait un peu plus de trois ans que nous sommes ensemble. Nous avons au fil des années découvert beaucoup de points communs, mais celui qui nous lie c’est la soif d’aventure. Pas forcément l’aventure au sens propre du terme, mais on a tous les deux envie de Vivre

Parce que chaque instant est unique, et que la vie est trop courte

On persiste à croire que le bonheur est partout, il suffit d’y croire et de s’écouter pour le trouver.
C’est donc ce qu’on a choisi de faire, partir à sa recherche le Samedi 30 septembre 2017.

L’idée de partir au bout du monde avait déjà été évoquée à de multiples de reprises, peut être comme beaucoup d’amoureux lorsqu’ils se regardent dans le fond des yeux.

Mais nous on y pensait vraiment. On réfléchissait à comment les gens réussissent à tout envoyer valser pour vivre, 1 an, intensément.
Quitter un confort, une stabilité, une assurance qui se construit et perdure au fil des ans pour une seule et unique année, 12 mois, 365 jours, 8760 heures, 525 600 minutes, 31 536 000 secondes.

Juste un an dans une vie, pour trouver ce qui nous stimule, ce qui nous pousse à nous surpasser, ce qui nous permettra d’affronter la vie, parce que : oh oui qu’elle est belle et grandiose!
C’est ce qu’on part chercher…le Fil Rouge.

“Et cette décision aussi soudaine que réfléchie s’est faite suite à un entretien dans une école. En effet, après une heure d’entretien à discuter, sur mes projets professionnels et mes objectifs, j’ai compris que je n’étais à ce moment là, précisément, pas à ma place. Je ne parle pas de l’école en elle même, mais plutôt de mon esprit. Qui inconsciemment m’a fait prendre conscience que je cherchais au mauvais endroit.” Mathilde

On en a donc discuté ensemble et l’idée d’avancer notre voyage fut comme une évidence pour nous deux.

Même si l’idée de partir à la fin de nos études était pour nous la plus raisonnable, et pour nos parents aussi

Mais à quoi bon ? on aurait repoussé de 3 à 4 ans notre départ ? Et si, après toutes ces années, une opportunité s’offrait à nous ? et si, après toutes ces années, il n y avait plus de nous tout simplement ? Aurions nous eu le cran de partir à ce moment la ? Seul ?

Nous voilà donc, à annoncer à nos parents que nous partions en backpack pour un an. Ce qui fut assez drôle, car jusqu’à il y a peu, ils n’y croyaient toujours pas. Et même s’ils n’ont pas toujours été dans notre sens, ou sûr de nos choix, avec toute leur bienveillance, ils ont su faire en sorte que nous puissions aller au bout de notre rêve.

Décision prise, le boulot commence à peine.
Mais par où commencer ? Telle était la question. Parce que en temps que novice, les 8 mois de préparation n’étaient pas de trop, et aujourd’hui encore nous ne sommes toujours pas prêts…

Mais on pense qu’on est jamais réellement prêts à ce genre de voyage, ni à ce qui nous attend.

☀ ☀ ☀

Le seul moyen de l’être, c’est d’être prêt à tout.

5 Comments

  1. Je vous souhaite un beau voyage qui sera riche d’expériences et de découvertes. J’attend avec impatience de pouvoir lire le récit de vos aventures et de voir vos photos. Faire le tour du monde à travers vos yeux n’est pas pour me déplaire et me donnera peut-être aussi envie d’aller visiter certains des pays que vous allez traverser. Profitez bien de votre première escale en Thaïlande, c’est un pays magnifique et la nourriture y est délicieuse. Bonne route. Bises. Agnès

  2. Votre article est tellement bien écrit que l’on s’est entièrement retrouvés dans votre récit, c’est le même genre de démarche que l’on a eu tous les deux même si nous n’étions pas en école comme vous ! C’est une aventure extraordinaire qui vous attend, vous y prendrez peut-être même tellement goût que vos perspectives d’avenir vont entièrement changer. Nous sommes partis en Janvier dernier pour un an d’expérience en Nouvelle-Zélande près de mon père qui y vit, et au final nous repartons pour une nouvelle année en Australie et sûrement une autre pour l’Amérique latine ou pourquoi pas un tour du monde comme vous ? On ne se sent juste pas prêt à rentrer à Paris finalement ! On va suivre vos aventures de près, et bon voyage, qui sait nos chemins se croiseront peut-être 🙂

    Carmen.

    1. Merci les tripatypical pour votre gentil message !
      Je pense aussi que c’est une aventure qui nous change, qui nous fait grandir et prendre conscience de ce qui nous entoure …
      J’espère que vous allez pouvoir faire l’Australie et l’Amérique du Sud et puis pourquoi pas ce tour du monde !
      Cela vous ferait quelques belles années devant vous ! 🙂
      En espérant se croiser un jour sur la route, autour d’une bière, pour discuter de nos voyages !

      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.