Transports et Backpacking en Thaïlande

Backpacking en Thaïlande

Deux semaines se sont écoulées, et nous ne sommes toujours pas conscients de ce que nous vivons et ce que nous sommes en train de réaliser: Notre rêve…et probablement celui de beaucoup d’autres!

Backpacking en Thaïlande: petit debrief

Nous avons atterri en Thaïlande le 1er Octobre et depuis, nous avons essayé de nous adapter aux changements.
Il faut savoir que ce n’est pas facile que de prendre des repères sur de courtes périodes.
On se heurte à la barrière de la langue, au choc culturel et aux divergences de modes de vie.
Les notions quant au confort, à la propreté et à l’argent sont finalement des critères de choix dans toute l’organisation car il est vrai que nous n’accordons pas la même valeur aux mêmes choses.
De plus, les changements d’hôtels ou de guest house ont été tellement fréquents que nous n’avons donc pas eu réellement le temps de nous installer…
Le sac toujours prêt, pour le départ.

Après deux semaines d’immersion, nous avons su appréhender cela, et nous ne regrettons absolument pas d’avoir commencé par une destination aussi touristique que la Thaïlande.
Cela nous a permis de prendre nos marques et de comprendre le mode de vie, et le fonctionnement à l’étranger.

En tant que premier voyage en Backpacking, notre inquiétude était de réussir à traverser de long en large le pays.
Parce que oui, chez nous à Aix, on sort de la maison, on pose son cul dans sa voiture, et on redescend qu’au stop suivant!
Et la on réalise encore une fois que c’est très différent…

Les transports et visites en Thaïlande

Alors premier point, plutôt rapidement réglé: les transports
C’est super facile !!!
Les thaïlandais ont compris que les “Farangs” (les occidentaux) les faisaient vivre et ont donc tout prévu pour eux, même de nombreuses arnaques (mais nous avons tout appris comme de bons élèves pour ne pas en être les victimes héhé 😉)
Un lien pratique vers le site « Toute la Thaïlande » avec un article sur les arnaques les plus courantes

La méfiance est de mise.

Pars du principe que si c’est trop facile ou que l’on est trop gentil avec toi, il y a « anguille sous roche ».

Comme on le disait plus haut, il est simple de se retrouver dans ce pays.
Les hôtes, sont généralement bienveillants (ils touchent une commission mais chuuut).
Ils facilitent souvent les transferts, organisent les transports pour leurs clients, ou du moins proposent des excursions.
Dans le cas où tu es seul, face à toi-même, c’est tout aussi facile, les agences touristiques abondent!
Et enfin, pour les plus courageux, se lever tôt ou repérer la veille les stations de bus, les ports, ou parfois sur internet, les transports et leurs horaires: cela reste la solution la plus économique !

Mini-van, Bus, Taxi, Taxi-boat, Ferry, Scooter, on reviendra plus précisément sur ces moyens de locomotions, car cela dépend notamment, des villes, et des trajets à réaliser.
Cela se fait au cas par cas!
Mais garde en tête qu’à tous les coins de rues, tu trouveras facilement un loueur de scooter, un taxi ou quiconque pourra être utile pour tes transferts
Et si un prix ou une démarche ne te convient pas (sans tomber dans l’abus), garde le sourire et passe ton chemin, tu trouveras surement moins cher 30m plus loin.

Sache aussi que les prix des visites et des entrées sont toujours exorbitants (par rapport à leur pouvoir d’achat) pour les « Farangs » comparés aux prix pour les Thaïs.

☀ ☀ ☀

Ne sois donc pas étonné(e), même si cette impression de te faire prendre pour un c** te fait clairement c****.

4 Comments

  1. Je suis ravie de votre voyage,c’est génial,j’ ai passé 1 mois en Thailande,beauté des sites,gentillesse des locaux,bref j’ai adoré,profitez au maximum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.