Chiang Mai et son lacher de lanternes

Une vidéo qui résume notre séjour dans le Nord de la Thaïlande.

Donne nous ton avis et partage autour de toi si la vidéo t’a plu !
N’hésite pas à lire notre histoire ici.


27.10.2017 – 30.10.2017 – Ayutthaya


Après un petit séjour en Birmanie, retour en Thaïlande.
On arrive en avion à Bangkok, pas le temps de se poser on prend le train en direction d’Ayutthaya, pour visiter d’autres temples.
Avec comme seul idée derrière la tête, Chiang Mai et son lacher de lanternes !

On avoue que si on l’avait su, on aurait peut-être passé notre chemin.
Bien que la ville soit très belle, nous n’avons pas su l’apprécier à sa juste valeur.
En effet, lassés par ce que l’on voyait (cela fait partie des risques du voyage…) et en même temps avide de découverte, on programme beaucoup de choses sans forcément réaliser que l’on peut aussi s’habituer à la beauté de certains sites, et donc se sentir blasé à la vue d’un énième temple.

Après tout, cela nous permettait de rejoindre le nord en réalisant des haltes touristiques apparemment indispensables à la découverte du pays. Donc BINGO.

Nous voilà donc dans un petit quartier où l’on trouve une multitude d’auberges et de restaurants.
Sauf qu’ici tout ferme très tôt, et il est impossible de profiter pleinement de ses soirées. Dommage.

Un peu déçu de notre premier jour, on décide donc de louer un vélo pour visiter la ville.
On déambule alors, au gré de nos envies dans l’immense parc où se succèdent temples et histoires.
On s’amuse bien sur notre vélo, l’image est belle, entre « rires, fous » et amour.

Ayutthaya en vélo

« Il fait bon vivre à Ayutthaya. »

La prochaine étape sera Sukhotaï.
Oui oui, c’est ce qu’on appelle de l’auto flagellation !!

On sait qu’on en a marre, mais on l’a dit ON VEUT TOUT VOIR, ou presque 😉


30.10.2017 –  01.11.2017 – Sukhotaï


Alalalalala… Quelle histoire. On avait réservé via Agoda un hôtel soi-disant splendide, super bien situé par rapport au centre historique … De quoi se régaler.

FAUX!

On s’est retrouvés à environ 45 minutes du centre ville (en voiture), de nuit bien sur…
Où on a du payer un Tuk-Tuk un prix exubérant mais c’était soit ça, soit nuit à la belle étoile dans la gare de Sukhotaï.

On aime beaucoup la Thaïlande, mais on aime aussi beaucoup notre lit !

Donc nous voilà clients de cet hôtel…
Nous n’en dirons pas plus, cela ne sert à rien de dénigrer.
Ce n’était pas sale ou quoi que ce soit.. Mais ils avaient menti pour avoir davantage de clients.

Et on était les premiers pris au piège. 👍

Vu le prix pour regagner le centre de la ville on a compris qu’il serait nécessaire de louer un scooter pour faire les 2h de route par jour.
Ce fut avec beaucoup d’amertume que nous avons donc loué le nôtre.

Les routes de Thaïlande, du moins les grands axes, sont plutôt dangereux, et même si nous sommes prudents, c’est pas rassurant.
D’autant plus que le soleil se couche très tôt, et rentrer dans la nuit avec les chiens errants qui surgissent de nulle part au milieu de la route représente un vrai danger.

Malgré tout nos arguments, Agoda n’a pas voulu annuler la réservation gratuitement.
Ils nous ont offert 10$, pour s’excuser de ne pas vérifier les adresses des hôtels qu’ils répertorient.

Jugez par vous même, si les risques, le temps des trajets, le prix de la location, et le taxi pris A-R pour pouvoir louer un scooter pétaradant à Sukhotaï-centre, valent 10$.

Enfin bref, on est en tour du monde on est pas la pour faire les grincheux.

On décide donc de partir visiter la vieille ville, après avoir loué notre scooter, et de profiter des paysages que celle-ci offre.
Nous avons également pris le temps d’écrire les cartes postales, et d’observer le coucher du soleil, depuis un magnifique temple.

Sunset on the temple of Sukhotai

Le lendemain un peu épuisés, on a décidé de s’offrir un massage, 5€/heure! RAS on s’est régalés!
Et de profiter de la ville et du wifi pour avancer sur notre voyage.

On book enfin notre van pour la Nouvelle-Zélande!
On décide donc de fêter ça avant de rentrer, avec un bon repas sur le marché local.

Et le lendemain on prendra la route pour Chiang  Mai, avec nos deux sacs de 20kg, nos sacs de jours, et tout ça sur le scooter, qui, semblait en fin de vie au bruit de son échappement.
On vous avoue qu’on était pas fiers mais là, on avait pas le choix.
Je pense que lorsqu’on a ramené le scooter, il a rendu l’âme.
Il fumait, faisait un bruit de mitraillette, avait de l’huile qui coulait. On a donc caché la misère en lui versant des bouteilles d’eau sur le moteur pour le refroidir, le déposer et vite monter dans notre bus.

OUF ils n’ont rien vu, et nous sommes enfin dans le bus, pour les nouvelles aventures.


02.11.2017 – 03.11.2017 – Chiang Mai de jour


Nous sommes à Chiang Mai.
Nous qui avons tendance à détester les grandes villes d’Asie, ici c’est tout autre chose.
La ville est vivante, et ressemble à un petit village. On se déplace facilement à pied, avec un peu de courage bien sur.

La ville dégage une atmosphère agréable, une certaine authenticité, qui s’harmonise réellement avec les nouveaux hôtels et cafés qui sont eux très old-school, tendances.
La ville est vraiment jolie, et ses remparts lui donnent beaucoup de cachet.

On a même trouvé un resto, « Chez Nana », qui propose des petits déjeuners français.
Un croissant pour la journée, pour nous donner du courage dans nos longs déplacements. 😉

On choisit d’aller directement louer notre scooter pour le lendemain car on sait ce qu’on veut pour la Boucle de Mae Hong Son. Le loueur nous a été indiqué par notre guesthouse: BANILAH guesthouse! Que l’on recommande à 100%.
Un lieu vraiment super, avec un personnel juste extraordinaire, qui vous aidera à organiser votre trip à Chiang Mai et ses alentours.
Ils garderont même nos bagages gratuitement, durant le road trip, alors que nous ne reviendrons pas dans leur hôtel (un peu loin de l’aéroport, et nous prenions notre avion pour le Laos).

Pour ce road trip, on aura un gros jouet qui nous accompagnera, 300 cm3, noir mat.
De quoi se la jouer un peu. 😉

Ensuite, Monsieur ne voulait pas quitter le pays sans faire de boxe thaïlandaise, on s’est donc rendus au Boxing Stadium de Chiang Mai.

Muay Thai Chiang Mai
Un expérience immanquable, on aurait dit un vrai gosse.

« C’est vraiment à faire »


03.11.2017 – Chiang Mai et son lacher de lanternes


Nous y voilà, cela fait un an, depuis que l’on prépare notre voyage que nous voulons voir ce festival, le « Loy Krathong ». Le lâcher de lanternes thaïlandaises.
On a organisé le début de notre voyage autour de ce festival.

Et la seule chose que l’on peut dire, c’est que l’on ne regrette absolument pas. 

Nous sommes partis en direction de la Ping River, où a lieu la célébration, aux alentours de 18h.

C’est une cérémonie en l’honneur de Bouddha.
Outre manifester la vénération des Thaïlandais pour le Bouddha par de la lumière, le lâcher de Kratongs symbolise également l’abandon des rancunes, colères et souillures afin de pouvoir repartir d’un bon pied.

Et cette soirée fut l’une des plus belles soirées de notre vie.
Nous sommes comme tout le monde allés acheter notre lanterne, sur laquelle Mathilde a écrit un mot qui lui tenait à coeur.
Nous sommes arrivés sur le pont ou des milliers de personnes se trouvaient dans le but de participer à cette incroyable fête.

C’est un moment hors du temps, il faut savoir faire abstraction de la foule autour qui bouscule et ne respecte pas forcément les espaces de chacun.

Mais une fois que vous oubliez tout ça, c’est extraordinaire. Beaucoup d’émotions, dégagées par la beauté du tableau, et la signification de celui-ci. La gorge nouée, on allume notre lanterne, sur laquelle des mots sont inscrits, ici pour Laure & César.

Chiang Mai et son lacher de lanternes

Les yeux remplis de larmes, de joie, de vie, simplement.

Ça prend aux tripes, c’est beau, fascinant, et tellement symbolique.  C’est le moment tant attendu, on lâche la notre. Et la, on regarde avec beaucoup d’attention jusqu’où s’élève notre message.

C’est assez étrange la sensation qui parcourt notre corps à ce moment précis, en voyant cette lampe qui s’éloigne. Il se passe vraiment quelque chose, en nous. Et sans un mot, on se prend la main, comme si rien ne pouvait nous séparer.

« Pour ma part, j’écrivais à mes grands parents, et en regardant cette lanterne atteindre les cieux avec tant de grâce, je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer. C’était juste magnifique. J’en ai encore les larmes aux yeux et la gorge serrée, rien que d’y penser. C’était l’un de plus beaux moments de ma vie. Il y avait une telle puissance dans ce geste, que cet instant était magique. Je veux garder ce souvenir pour toujours. »
Mathilde

On a donc immortalisé ce moment si singulier, en se serrant le plus fort possible et en prenant une fois de plus conscience de notre chance.

☀ ☀ ☀

« Cette soirée était pour eux.

Ce moment était à nous. »

Notre trip continu dans le Nord de la Thailande !
Au programme Road Trip autour de la montagne Doi Inthanon, le plus haut sommet de Thailande !
Si tu souhaites voir la suite de notre séjour: Notre article sur le Doi Inthanon Loop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.