Carnet de Voyage: le Sud de la Thaïlande

Carnet de Voyage - Thailande du Sud

Une vidéo qui résume notre séjour dans le Sud de la Thailande:

Donne nous ton avis et partage autour de toi si la vidéo t’a plu !
N’hésite pas à lire notre histoire ici



01.10.2017 – Atterrissage à Bangkok


À peine nous étions posés en Thaïlande, que le trip commençait: prendre le taxi, trouver l’hôtel avec nos accents incompréhensibles, les uns pour les autres, avec comme on le disait une seule envie : se poser, se laver et siester !

Bon sauf qu’on est arrivés aux alentours de 17h, et qu’entre le décalage horaire et l’excitation, on avait envie de tout, sauf de dormir.

Hôtel au top, on était super contents de notre petite chambre, et de ses accommodations, de toute façon à 15€ la nuit, on savait qu’on n’allait pas être au Hilton. Mais c’est ça qui fait le charme du voyage.

Lamphuhouse Bangkok

En plus de ça on remarque de suite que l’hôtel est en face de l’une des rues les plus fréquentées Khao San Road, sauf qu’il est dans une petite rue super mignonne (soi rambrutti) avec des bars au style lounge et deux-trois « bouiboui » pour manger.

On a donc déambulé dans le quartier jusqu’à 19h, pour pouvoir passer à table sans se faire trop remarquer, mais on avait la dalle comme ce n’est pas permis.
On a choisi le resto qui payait le moins de mine, mais qui nous avait l’air propre, on sait que c’est là qu’on mange le mieux.

Et sans le savoir on s’attaquait à 2 semaines de : Pad Thai/ Fried Rice / Noodles.
MATIN/MIDI/SOIR !
En même temps pour 50 bath la portion soit un peu plus d’un 1 euro, on n’allait pas chercher plus loin !!!

Après avoir bien mangé et bien bu, on est rentrés pour se reposer et récupérer de ce jour de vol.


02.10.2017 – Visa pour la Birmanie


Première vraie journée en Thaïlande !!!! Super il pleut à torrent !
Ça tombe bien on doit faire notre visa pour la Birmanie.

Nous avions prévu de réaliser les visas sur le site internet pour faire un e-visa.
C’était la misère les paiements n’aboutissaient jamais et la peur de se faire prélever le montant de 50€ nous a fait nous rendre directement à l’ambassade.

Donc nous voulions déposer le dossier administratif, et puis aller visiter les temples et le palais !
Mais Fail de nouveau, la pluie torrentielle était une misère pour espérer faire quoi que ce soit, et le nouveau roi venait de le devenir donc le Grand Palais, monument phare de Bangkok était fermé !
Bonne nouvelle 😉

Bangkok Streets

On va donc rentrer à notre guest house pour appeler notre famille et leur raconter le voyage.

Pour ce qui est du Visa c’est très simple:
Il faut:

  • remplir un formulaire qui t’est donné à l’accueil de l’ambassade.
  • avoir ton passeport ainsi qu’une photocopie de celui-ci (et si tu as oublié « tu connais » une librairie voisine te la fait pour même pas 30 cents).
  • ainsi que 2 photos d’ID.

Ils vont donc garder ton passeport pour la journée (on le voulait le même jour justement parce que l’on préférait avoir en permanence notre passeport) et cela nous a couté 4600 bath, l’équivalent de 120€, soit 60€ par personne.
C’est un peu moins cher de le faire pour le jour suivant, mais pas forcément rentable car ça oblige à plus de déplacements.


03.10.2017 – Direction Erawan Falls


Debout 6h, pour un rendez-vous dans le hall de l’hôtel à 7h15.
Un bus nous attend pour partir une journée à Erawan Falls.
Nous devions préparer nos gros sacs avant de partir puisque le soir nous avions prévu de passer la nuit à Kanchanaburri.

Cette excursion on l’avait organisé avec notre hôtel, qui proposait une journée à 1000 bath/personne pour :

  • Le transport en direction de Erawan falls depuis Bangkok
  • La visite du Parc
  • Le repas du midi
  • Visite du pont Kwai de Kanchanaburi

Et normalement un retour sur Bangkok, sur lequel nous avons pu choisir à la carte d’être déposé à Kanchanaburri, directement à notre auberge.

Bien entendu nous ne sommes pas partis à 7h15 mais à 9h15, pour entamer 4h de route en direction du parc, avec des pauses grignotages.

Arrivés aux alentours de 13h, on est accueillis sur le parking par un cochon vietnamien, ce genre de gros porc de près de 250kg !

Ensuite petite mise en jambe on commence à marcher environ 15/20 min pour arriver à la première cascade qui marque plus ou moins l’entrée du parc.
Le guide propose alors soit de se baigner soit de grimper, sachant qu’il y avait 7 cascades.
Les gens du van ont préféré profiter de la première cascade, nous, on a décidé de se la jouer Indiana Jones et avons pris la décision de monter ! LOL
Un climat très humide rythmait l’ascension, on était trempés de la tête au pied, sans avoir pour autant toucher une seule source d’eau.
Le sol boueux, (on avait prévu les baskets : INDISPENSABLES), les moustiques, la peau qui sue… Un vrai régal.
Ça va que la randonnée est plutôt courte environ 2h30 AR.
Plus on montait, plus on espérait trouver la plus belle cascade. En plus l’avantage d’aller plus haut c’est d’éviter le trop plein de touristes et de pouvoir apprécier, chaque étape à sa manière.
On arrive du coup à la 7 ème cascades, deux trois touristes et pas mal de locaux !
Super, mais du coup le petit bassin d’eau turquoise était un peu plein. Cela ne nous a pas empêché de bien rigoler et de profiter de ce petit bain pour se rafraichir après l’exercice que l’on venait de faire. Car oui 1h de marche c’est peu, mais dans ces conditions-là c’est épuisant.
Pendant qu’on barbotait au milieu de l’eau, la pluie est revenue, les fringues posées juste à côté de la cascade, on a eu plaisir à les récupérer.
On a donc gardé nos maillots, enfilé un kway et en route pour redescendre ! Une vraie partie de rigolade !!!! et quelques frayeurs pour nos chevilles !!

Erawan Jungle

Après cette éprouvante et fatigante sortie on a retrouvé notre ami le cochon, et nous avons mangé dans un petit resto local choisi par l’Agence. En repas : Pad Thai oblige 😉
Ensuite on est tous remontés dans le van sous la pluie battante, pas un bruit tout le monde dormait, nous avons fait escale au Pont Kwai, pour pourvoir prendre quelques photos, puis le van nous a déposé dans notre auberge: PY guest house !!!
Waouh juste splendide, un petit havre de paix, des propriétaires serviables et aimants ! Un moment unique et des rencontres enrichissantes.

Une fois propre, on a essayé d’étendre nos vêtements en vain, le climat trop humide ne permettait pas de les faire sécher.
On a donc décidé après 2h d’acharnement de se changer les idées et de bouger un peu pour aller diner au bord de la rivière Kwai et découvrir un petit peu cette ville.


04.10.2017 – Come-back to Bangkok


Après une bonne nuit de repos, on se lève petit déjeuner dans notre guest house, et départ en direction de la gare routière pour récupérer notre bus pour Bangkok.
On a donc embarqué dans un van de nouveau en direction de Bangkok pour rejoindre Jules (family member) et Sophie, son amie, qui nous ont offert une nuit dans un superbe hôtel ! Merci 😀

On a donc pu faire notre lessive et étendre notre linge à travers la chambre (luxueuse), on espérait juste que personne ne rentre.
On avait en fait un peu honte, mais leur laundry était bien trop prestigieuse pour notre petit budget.
Le soir pour faire découvrir un petit peu à Jules et Sophie la ville, on a décidé de se rendre au night market pour manger un bout et pas rentrer trop tard puisque le lendemain nous prenions l’avion pour Koh Phangan.
C’était sans compter sur Mme Chiasse qui s’est emparée de Turo toute la nuit 😉
Et oui le piment d’ici ce n’est pas pareil !


05.10.2017 – Direction l’île de Koh Pha-Ngan, dans le sud de la Thailande


On se lève, tête dans le cul, c’était le cas de le dire !! Le chauffeur de Taxi l’a vu et a décidé de nous la mettre à l’envers d’ailleurs!
En gros l’idée : l’hôtel a payé le taxi pour nous, et arrivé à l’aéroport il a demandé de régler et sans se poser de question on lui a donné les sous ! Il a bien joué son coup 😉
Bref ce n’est pas grave on était tous les 4 on allait passer 10 super jours !
Alors à quoi bon se prendre la tête pour ça ?

Arrivés à Koh Samui dans un magnifique petit aéroport à toit ouvert on a directement pris un taxi qui nous a amené à l’embarcadère pour le ferry. En même temps, en arrivant sur l’ile à part des hôtels de luxe on voyait pas grand-chose.
Donc niveau budget, on n’aurait pas survécu ici !

Après environ 30 min de ferry, par curiosité, on décide de regarder la carte pour se rendre à l’hôtel !!!
Et FAIL de nouveau ! il y avait soit un trek dans les montagnes, avec les sacs de 20kg impossible, soit il fallait prendre le bateau ! Là on comprend qu’on a un hôtel à la Robinson Crusoé.
Après un long fou rire, et un moment d’énervement, parce que bien sûr comme il n’y a pas d’autres moyens pour se rendre à notre hôtel les Taxi Boat abusent au niveau des tarifs.

Le sud de la thailande

Pris au piège sur la plage et encerclés par les conducteurs de taxi boat on a embarqué, pour débarquer 10 min plus tard sur une plage paradisiaque !!!
Waouuuuu plein les yeux ! Haad Yuan !

Une eau émeraude, environ 35 degrés dehors et 28 dans l’eau. Des énormes poufs sur la plage… 2 jours ici c’était le pied !!!
Et puis là on découvre l’hôtel : Barcelona Resort.
Peu de lumière, ouvert aux abords du toit, des moustiques, lézards, gecko, araignées…
Tout le charme de l’aventure quoi !

Barcelona Resort Thailand

On a donc passé la journée à se prélasser sur la plage et dans l’eau, et on s’endormait avec le bruit des vagues et le vent qui soufflait.


06.10.2017 – Détente et Full Moon Party


Journée plage, farniente, cartes, sieste…, c’est le sud de la Thailande
Pour se préserver pour le soir Full Moon oblige !
Déjà première nouvelle qui tombe, avec le nouveau roi, la full moon est annulée. On avait également entendu que malgré tout les Full Moon ne sont jamais totalement annulées.
Seulement notre plan est tombé à l’eau ! Un ami nous avait conseillé de la faire sur la plage où se trouvait notre hôtel, mais ce soir-là il n’y avait strictement rien/nada/peanuts.
Une fois la nuit tombée on a donc fait comme tout le monde, on a pris le bateau en direction de la fameuse plage d’Haad Rin.

⚠️ Alors il faut savoir qu’en début de soirée c’est un ambiance plutôt posée, bars en bord de mer, grands canapés à même le sol, petite bière.
Les rues perpendiculaires, sont-elles, bondées par les touristes venus passer la soirée de leur vie, et qui se sont dit que c’était le grand soir pour tout donner ! En quête de maquillage d’alcool, de tenues fluo…
On prend donc des buckets, pour pouvoir se poser tranquillement au bord de l’eau, on se dessine deux conneries pour se mettre dans l’ambiance…

MAIS…

Alors probablement à cause du roi, mais musique pas ultra forte, et très commerciale.
Si Mathou dit ça, c’est vraiment que les oreilles saignaient.
Ensuite des touristes avec des enfants même en bas âge, au milieu des filles plus dénudées les unes que les autres (certaines nous ont bien fait rire quand même !) et de leurs hommes torses nus et complètement ivres.
On décide donc de bouger au bout de la plage pour les spectacles de feu, et voir ce qu’il se passe un peu plus loin… Mais pareil les gens pensent plus à boire qu’à profiter, d’une ambiance qui pourrait être au rendez-vous.

Au début, faut avouer, c’était plutôt sympa, un peu comme une fête forraine, et puis on ne sait pas pourquoi les gens boivent un peu et se prennent des coups de chaleurs, et là on voit la décadence de certains. Peut-être un peu vieux jeu, mais pour aller prendre un bateau on devait passer entre plusieurs couples qui faisaient leurs affaires un peu partout autour de nous.
Et grosses affaires en plus !
Donc bon un peu sale, pas l’ambiance attendu par conséquent : déçus…


07.10.2017 – Départ pour le Nord de Koh Pha-Ngan


On voulait quitter Haad Yuan tôt, mais c’est raté, pluie de fou qui nous empêche de bouger de l’hôtel, la mer est trop agitée pour qu’on puisse prendre le bateau. Après environ 1h30 d’attente, un petit courageux vient nous chercher et se propose de nous ramener !! LOL

Le bateau surfait des vagues que l’on osait même pas regarder, on arrive au cap et là , on préfère fermer les yeux et attendre que ça passe…
C’est bon on est à bon port !!!

Vu le temps, on a cherché un bar où se poser pour pouvoir choisir la suite de l’aventure, on a donc trouvé un réseau wifi, un hôtel et un bus pour s’y rendre.
Petit tour de taxi sur les routes sinueuses de l’ile, direction First Hotel boutique à Thong Sala.
On décide de faire le marché nocturne et le bord de mer.
Une fois le programme des prochains jours établit, les hôtels bookés, et un peu de linge lavé … Tout était bon pour aller se coucher tranquille !


08.10.2017 – Tantawan Bungalows


Direction l’hôtel qui nous servira pendant notre petit road trip sur le Nord de l’ile:
Tantawan Bungalows

On découvre des bungalows tout confort, avec une superbe vue mer ! Un hamac en prime sur la terrasse et un temps magnifique !! La belle vie quoi !


Hammock Chill

On a passé la journée à profiter de ce charmant hôtel et de ses alentours, secret beach l’après-midi, séance photo au coucher du soleil, et une belle soirée au restaurant Koh Raham, très sauvage, qui donne sur la petite baie de la secret Beach…
Un moment hors du temps, très agréable.


09.10.2017 – En scooter à Koh Phangan


Réveil matinal, on petit déjeune tranquillement et on enfourche nos scooters pour partir à l’aventure. On voulait voir du paysage, et on a pas été déçus.
Déjà, juste le sentiment de liberté d’être sur un scooter à l’autre bout du monde ça fait du bien. C’est tellement agréable de se sentir libre comme l’air !

Après un petit peu de route, on s’arrête au port de Chalokloum pour voir l’eau turquoise, les plages désertes, et les petites maisons de pécheurs qui bordent le port.

Ensuite on reprend la route en direction de Coral Bay pour rencontrer la mascotte de cette plage, le cochon qui se prenait pour un chien.
Pour l’anecdote cet énorme cochon a été élevé sur la plage de Coral Bay avec des chiens et il se prend pour l’un des leurs.
C’est assez amusant quand on voit le monstre que c’est 😜

Cochon de Coral Bay

Coral Bay, un décor de rêve mais plutôt sale. La première partie de la plage est splendide, mais dès que vous vous éloignez des restaurants, dans le coté « sauvage », en fait c’est le pire.
Des bouteilles de soda à la mer, des flacons de shampoing bordent la rive… Un peu décevant, mais notre rencontre avec le cochon a suffi pour faire de cette plage un lieu attractif.

On est donc remontés sur notre scooter en direction de Haad Salad et Koh Ma, on voulait voir le fameux banc de sable, mais apparemment on était pas les seuls.

Là encore le tourisme fait des dégâts, plus on va vers le coté sauvage plus c’est sale. C’est quand même incroyable de voir comme les gens n’ont pas conscience de la nature de leurs actes lorsqu’ils balancent ne serait-ce qu’un mouchoir au-dessus de leurs épaules.

Mais bon malgré tout une vue splendide, une eau chaude, et un petit repas face à la mer.
On va quand même pas se plaindre, surtout qu’en prime avec un soleil qui se couche aussi tôt, on a pu admirer le fabuleux coucher de soleil.

Il faut savoir que ce petit banc de sable actuellement paradisiaque malgré le vice des touristes, est en train d’être réellement détruit par les énormes hôtels qui se construisent en front de mer.
Dommage !


10.10.2017 – Transports vers Hua-Hin depuis l’île de Koh Phangan


Aujourd’hui était consacré aux transports.

En effet, on a quitté notre superbe hôtel tôt le matin pour accompagner Jules et Sophie qui avaient leur bateau, qui les amenait au bus, pour pouvoir se rendre à l’aéroport, prendre un avion pour Bangkok et se retrouver grâce au train à Ayutthaya le soir même.

Ils ont fait tous les transports possibles en moins de 24h, chapeau 😉

Nous, nous voulions aller à Hua Hin, puisque Ayutthaya était prévu dans la seconde partie de notre trip en Thaïlande.

Nous avons attendu notre ferry qui partait à 13h en direction de Chumphon, où l’on récupérait un van pour Hua Hin.
Tous ces transports paraissent compliqués mais c’est très simple de s’organiser, puisque généralement tout est prévu par les agences quand tu achètes ton billet.

Nous sommes arrivés à destination tard le soir, dans un superbe hôtel, le Sunshine Hotel vraiment pas cher.
Je pense l’un des meilleurs que l’on ait fait jusqu’à présent en terme de qualité / prix.


11.10.2017 – La ville de Hua Hin


Hua hin étant une station balnéaire , et épuisés par la journée de transports nous avons décidé de profiter de l’atmosphère de vacances qui y règne. On s’est donc baladés dans la ville afin de recueillir les infos pour nos futurs trajets et nos prochaines excursions, puis on a déambulé dans le centre commercial de là-bas , avant de rentrer laver notre linge à la main et de l’étendre encore une fois au milieu de la pièce, sur un simple fil tendu.

Le soir nous sommes allés au Night market, on a pu manger du poisson frais, grillé en croûte de sel sous nos yeux. Un régal pour 8€ à deux.
Un festin.


12.10.2017 – Phraya Nakhon Cave


Oups aujourd’hui on devait être sur notre scooter à 8h30 en direction de Nakhon Cave mais il est 10h30 on ouvre à peine l’œil.
Douche, fruits, yaourt, brossage de dent, on monte sur notre bolide et c’est parti pour 1h30 de route et de paysages à couper le souffle.

On a choisi le scooter pour la simple et bonne raison que pour s’y rendre il y a une seule et même route principale, donc plus facile de serrer d’un côté et de rouler tranquillement, à notre rythme.
En plus, cela nous revenait beaucoup moins chers, que de prendre un bus ou un taxi, et au niveau des souvenirs et des sensations il n’y a pas photos.
On était bien mieux en amoureux sur notre deux roues.

Donc pour reprendre, après plus d’une heure de route entre les montagnes verdoyantes et gigantesques qui se dressent face à nous, on arrive sur une plage déserte avec juste deux restaurants et magasins souvenirs. On décide de déjeuner dans l’un d’eux.

Après on avait le choix:

  • Soit prendre un bateau pour 5 min de traversée qui nous permettait de rejoindre le départ de l’excursion de Phraya Nakhon Cave.
  • Soit prendre le chemin rudimentaire, à faire à pied.

On a opté pour l’aventure et nous sommes partis sur le chemin sinueux. On a marché environ 30 min pour atterrir sur une autre plage encore plus déserte et avec une eau bien plus cristalline.
Mais on n’était pas là pour ça !
Aujourd’hui on était venus pour voir le temple de Phraya Nakhon Cave.

On n’a pas regretté, parce déjà les 30 premières minutes offraient des panoramas à couper le souffle, et l’envie d’aller encore plus loin.

Ensuite la partie la plus dure commence, sous 35 degrés et beaucoup d’humidité.
On attaque la montée, courte en terme de Km mais épuisante.
Il doit y en avoir pour 40 min, mais ce sont des escaliers chaotiques qui mènent jusqu’au sommet avant de plonger dans la grotte.

On ne dit pas qu’il faut être grand sportif mais cela demande une certaine habitude, d’avoir du temps ou une condition physique minimum…

Mais sincèrement ça vaut plus que le coup…
On arrive sur une première grotte gigantesque surplombée par le pont de la mort et son histoire. (Les animaux passent sur ce pont et tombent jusque dans la grotte ou ils se voient mourir).
L’histoire noire de cette sublime journée.

Ensuite on continue de marcher vers un passage qui mène à la grotte ou se dresse fièrement le temple doré.

Petit mais charismatique, il en met plein la vue et installe un sentiment de tranquillité, dès qu’on le perçoit dressé sur la partie droite de la grotte.

Temple Phraya Nakhon Cave

Un endroit féerique, un moment magique, comme si l’on venait de découvrir un trésor. Parce que c’est le mot, un petit trésor perdu au milieu de nulle part.

Il faut savoir que l’immensité de la grotte et l’atmosphère que dégage ce lieu, n’est absolument pas représenté sur les photos. Il faut voir et ressentir ce lieu. C’est un tout.

Après avoir profité et admiré les rayons du soleil qui se posent délicatement sur ce temple, on prend la décision de redescendre avec en tête ce petit lieu fabuleux.

On retourne dans notre cantine du midi, pour se rafraichir avec une succulente noix de coco, et pour prendre une fois de plus conscience de l’aventure que nous sommes en train de vivre.

Puis on reprend la route des étoiles plein les yeux pour une longue nuit dans notre superbe hôtel.


13.10.2017 – Retour vers Bangkok


On décide de prendre la route en direction de Bangkok pour retrouver Jules et Sophie qui ont un tas de choses à nous faire partager sur leur expérience à Ayutthaya.
On décide d’écrire un petit peu, de se pencher sur les photos et surtout de réaliser une vidéo qui montrera toutes les choses qui sont décrites ici.

Ensuite on se retrouve une fois de plus au Night Market pour un bon dernier diner.


14.10.2017 – Départ de Jules et Sophie


Aujourd’hui le grand départ, Jules et Sophie partent et rentrent en France.
Le début de l’aventure, et surtout la prise de conscience que pendant un an nous n’allons pas voir nos proches !
Heureusement on a prévu de quoi s’occuper pour combler le manque.

Après la nuit terrible que l’on avait passé avec la pluie dans la chambre et les crapauds devant la porte, on avait du mal à émerger, on s’est donc posés dans le hall de l’hôtel pour continuer la vidéo et chiller tranquillement avant de les rejoindre, dans leur connerie !

Parce que, pour leur dernier jour on a eu la bonne idée de les laisser faire le programme, déjà chamboulé par la météo.

GRAVE ERREUR ! 😉

Nous voilà pour le goûter au Unicorn Café, franchement il est difficile de décrire le « kitch » de ce lieu, et l’oppression de celui-ci.
Il faut le voir pour le croire. Une photo pour juger par vous même…:

Unicorn Cafe

Après avoir bien rigolé et mangé des arcs en ciel on a pris le taxi en direction de notre nouvelle guest house… On a déposé Jules et Sophie en chemin, en faisant un au revoir laborieux de dix secondes avec le taxi qui attendait…
Un au revoir qui en dit long, rien ne nous sépare, même pas une année

Après ce moment d’émotion et cette longue journée à Bangkok un long dodo s’impose…

☀ ☀ ☀

Avant le départ au Myanmar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.